Services

Dépistage des pathologies cardiaques héréditaires

Les objectifs de ce dépistage sont :DNA test

  • D'identifier les animaux indemnes d'une pathologie cardiaque à la demande des clubs de races.
  • D'estimer la prévalence des souffles cardiaques, des arythmies et des pathologies cardiaques spécifiques dans certaines races, à la demande des clubs de races concernées.
  • De confirmer la cause des souffles cardiaques ou des arythmies par des investigations plus poussées des animaux atteints.
  • De recueillir des informations pour une base de données afin de faire investiguer, par un professionnel (vétérinaire ou généticien), l'aspect héréditaire de certaines pathologies.
  • D'informer le propiétaire, l'éleveur et le vétérinaire référant d'une éventuelle anomalie détectée et de proposer des examens complémentaires si nécessaire.

Les méthodes de dépistage sont :

  • L'auscultation : l'examen à l'aide d'un stéthoscope
    Il s'agit d'une partie essentielle de l'examen cardiovasculaire. Des souffles peuvent être détectés et identifiés. Le rythme cardiaque peut également être examiné.
    Un souffle cardiaque indique souvent une pathologie congénitale ou acquise. Les pathologies cardiaques les plus fréquentes comprennent : la sténose aortique (AS), la persistance du canal artériel (PDA) et la sténose pulmonaire (PS). Des arythmies, accompagnées ou non d'un souffle, peuvent indiquer la présence d'une cardiomyopathie dilatée (CMD). L'auscultation peut s'avérer difficile si le souffle est de faible intensité ou si l'animal bouge. La sensibilité de l'auscultation peut également être diminuée chez les chiens à large thorax ou à pelage épais. Certains souffles augmentent ou diminuent à certaines fréquences cardiaques, après une excitation ou un effort.
    Si le vétérinaire détecte un souffle significatif, celui-ci peut conseiller de réaliser des examens complémentaires. L'auscultation ne fournit jamais un diagnostic définitif ; des examens complémentaires sont souvent nécessaires. Bien que tous les vétérinaires puissent ausculter le coeur de votre animal, la plupart des clubs de races vont s'adresser à des spécialistes en cardiologie car ils ont suivi une formation et passé des examens leur permettant d'obtenir des résultats concordants avec d'autres cardiologues vétérinaires (ex : grade du souffle).
  • Électrocardiogramme (ECG)
    Cet examen est toujours indiqué si une arythmie est détectée. Il est surtout utilisé pour le dépistage de la cardiomyopathie dilatée (CMD) dans certaines races de chiens. Cet examen est peut sensibles pour détecter des pathologies cardiaques congénitales et valvulaires (endocardiose).
  • L'échocardiographie (avec Doppler)
    L'échocardiographie bi-dimensionnelle permet de visualiser en temps réel une "tranche" à travers le coeur. L'échocardiographie temps-mouvement (TM) permet de mesurer la taille des chambres et des parois cardiaques afin de les comparer à des valeurs de référence spécifiques à la race et à la taille de l'animal. La plupart des pathologies congénitales sévères, telles que les pathologies valvulaires ou les cardiomyopathies avancées, peuvent être diagnostiquées de cette façon. Néanmoins, l'échocardiographie Doppler (spectrale, avec ou sans Doppler couleur) est nécessaire pour confirmer le diagnostic et le pronostic afin de déterminer avec précision la gravité en cas de pathologies congénitales. L'échocardiographe Doppler permettra de confirmer si le souffle est associé à une pathologie cardiaque ou s'il est plutôt "innocent". 
    L'échocardiographie Doppler exige une formation spécialisée et une grande expérience ; seuls des cardiologues vétérinaires effectueront cet examen avec le plus de fiabilité. 
  • Le test ADN pour certaines pathologies dans certaines races. ¨Pour plus d'info: http://www.cvm.ncsu.edu/vhc/csds/vcgl/index.html